Devenir diagnostiqueur immobilier...

Devenir diagnostiqueur immobilier...

LE MÉTIER DE DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Le statut de diagnostiqueur, plusieurs modalités d’exercices :

Homme de terrain avant tout, et passionné par le domaine du bâtiment, le diagnostiqueur immobilier réalise des constats sur l’état des bâtis et émet des préconisations en vue de vendre, louer, rénover ou démolir les biens immobiliers.

Le métier de diagnostiqueur permet à chacun de trouver sa place. Entrepreneur indépendant, franchisé ou salarié, l’opérateur de diagnostics a le choix et exerce dons selon son profil et son ambition.

Les qualités du diagnostiqueur

Le diagnostiqueur immobilier est un professionnel du bâtiment qui exerce une activité de contrôle. C’est la personne référente, garante de l’application de la réglementation, qui couvre aussi bien la réalisation de constats que l’expression d’un premier niveau de préconisations.

Un diagnostiqueur doit avoir le sens de l’observation et du contact, mais aussi être rigoureux et autonome.

La dimension commerciale du diagnostiqueur immobilier est un facteur clé pour porter un projet de création d’entreprise ou même pour assurer la gestion au quotidien des relations avec ses partenaires / prescripteurs (notaires, agents immobiliers,…) et ses clients (propriétaires, administrateurs de biens,…).

Les missions du diagnostiqueur immobilier

Selon le lieu géographique et l’année de construction du bien immobilier, plusieurs états, constats et diagnostics sont obligatoires en cas de vente ou de location.

Par exemple, le Dossier de Diagnostic Technique comporte :

POUR LA VENTE : POUR LA LOCATION :

    Le constat de risque d’exposition au plomb,
    L’état mentionnant la présence ou l’absence
    de matériaux et produits susceptible de contenir de l’amiante,
    L’état relatif à la présence de termites dans le bâtiment,
    L’état de l’installation intérieure de gaz,
    L’état des risques et pollutions (ERP),
    Le diagnostic de performance énergétique (DPE),
    L’état de l’installation intérieure d’électricité,
    Le document établi à l’issue du contrôle des installations d’assainissement non collectif (ANC).

 

    Le constat de risque d’exposition au plomb,
    Le diagnostic de performance énergétique (DPE),
    L’état des risques et pollutions (ERP),
    L’état de l’installation intérieure de gaz,
    L’état de l’installation intérieure d’électricité.

 

LE DIAGNOSTIQUEUR PEUT ÉGALEMENT RÉALISER D’AUTRES PRESTATIONS :

    Le mesurage réalisé dans le cadre des lois CARREZ ou BOUTIN,
    L’accessibilité du cadre bâti,
    L’état parasitaire (notamment la recherche de mérules),
    Des missions dans le domaine de l’immobilier : état des lieux, valeur vénale, missions pour les copropiétés, DTG…
    Des missions dans le domaine de l’efficacité
    énergétique: DPE volontaire, audit énergétique…
    Ou encore d’autres diagnostics…

UN SECTEUR PORTEUR D’EMPLOIS

 


Des demandes de diagnostics toujours en croissance
Un secteur qui recrute partout en France

Parmi les métiers de services en développement en France, le métier de diagnostiqueur immobilier a toute sa place. A la croisée des univers de l’immobilier, du bâtiment et du contrôle, le technicien diagnostiqueur immobilier intervient sur de plus en plus de domaines, compte tenu des exigences toujours plus fortes en matière de sécurité et de confort dans les bâtiments.

Principalement ciblées sur les biens mis en vente et en location, les missions de diagnostics sont désormais imposées dans d’autres phases de vie des biens immobiliers et pour des bâtiments divers : logements, bâtiments tertiaires, bâtiments commerciaux, copropriétés…

 

Dans ce contexte marché très favorable, un nombre conséquent d’annonces de recrutements bureaux de contrôles, bureaux d’études, cabinets de diagnostics immobiliers sont publiées par la filière. Petites ou grandes entreprises recherchent des collaborateurs dans le secteur.

Des opportunités d’emplois estimées à plus de 1000 postes par an selon le cabinet Ideal Conseils. *


* Données issues de l’étude « Le marché des diagnostics immobiliers à l’horizon 2019-2020 » réalisée par l’institut XERFI, Juin 2018.

 

Avec un taux de croissance régulier et à deux chiffres depuis la création du métier, les prévisions de croissance fournies par l’institut XERFI sont de +6% à l’horizon 2019-2020.
ITGA est au coeur de l’accompagnement de la filière du diagnostic depuis les débuts du métier. Avec un cycle de formation résolument orienté sur l’opérationnalité des stagiaires, UPn'PRO est le partenaire privilégié des réseaux, fédérations et acteurs clés du domaine du diagnostic.

 

 

LES INFOS CLÉS AVANT DE SE LANCER

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Première étape, il faut réaliser une formation adaptée selon vos prérequis et votre projet professionnel. Il faut aussi passer des certifications de personnes selon les domaines d’exercices voulus et choisir votre statut : salarié, auto-entrepreneur, franchisé…

Dès la première prise de contact avec UPn'PRO, nos conseillers pédagogiques vous guident, pas à pas, pour définir votre parcours et vous accompagner tout au long de votre projet professionnel.

Les points à ne pas négliger :


LA CERTIFICATION DE PERSONNES

La réglementation joue un rôle important dans la vie du diagnostiqueur : Garant de son application lors de ses prestations, le professionnel du diagnostic se doit de mettre à jour ses connaissances réglementaires.

Depuis 2007, le diagnostiqueur immobilier doit être certifié pour exercer. Le dispositif de certification est un examen destiné à valider les connaissances théoriques (équivalent au code de la route), et un examen pratique, en présence d’un examinateur, destiné à s’assurer que le diagnostiqueur maîtrise la pratique du diagnostic considéré (équivalent à l’examen de conduite pour l’obtention du permis de conduire).

Cette obligation de certification de compétences porte sur les missions du Dossier de Diagnostic Technique. C’est un passage incontournable pour toute personne souhaitant devenir ou rester diagnostiqueur immobilier.

Les connaissances qu’il faut pouvoir démontrer, lors du passage des examens théoriques et pratiques de certification, sont définies dans les arrêtés interministériels. Ils définissent les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant les états, constats et diagnostics constituant le Dossier de Diagnostic Technique.

Chacun peut choisir de passer la certification sur le ou les thèmes parmi ceux concernés.

Le dispositif réglementaire prévoit une recertification au bout de 7 ans (durée de validité du certificat), avec une surveillance « à mi-parcours ».

Depuis le 1er Avril 2019, l’arrêté (du 2 Juillet 2018) allonge la durée du cycle de certification à 7 ans et renforce la formation et la surveillance.

 

 

 

L'actualité et la veille réglementaire

Up n'PRO sera présent au SPA 2019

SPA_STAND_E17

Le 07 novembre 2019

Rendez-vous les 13 et 14 novembre prochains au Paris Event Center Porte de La Villette...

Cycle de formation UPn'PRO - BAC+3

Poignee_de_main_Fotolia_77900109_XXL

Le 05 août 2019

Avec le cycle métier diplômant : Diagnostiqueur Immobilier, UPn'PRO vous permettait déjà d’obtenir un titre professionnel...

Arrêté relatif au repérage de l'amiante avant-travaux

Navire_port-2090729_960_720

Le 05 août 2019

Le premier des sept arrêtés attendus pour encadrer le repérage amiante avant-travaux est tombé...